Notre premier coup de cœur dans le Nord du Brésil

Catégories Nos arrêts
lagon canoa quebrada

Lors de notre séjour dans le Nordeste, une des cinq régions qui divisent le Brésil, nous avions prévu de remonter jusqu’à São Luís, à environ 900 km de Fortaleza. À priori, il y a quelques spots bien sympas où il fait bon être. La vie en a décidé autrement ! Ou plutôt les services publics brésiliens. Allez, c’est parti, on vous raconte cette étape du voyage.

Se rendre au Nord du Brésil : mission impossible, pour nous !

Aux dires des voyageurs, les lieux dignes d’intérêt du Nordeste du Brésil sont Belém, le parc national Lençóis Maranhenses et Jericoacoara. Et franchement quand tu vois les photos, tu ne peux que les croire. Alors, tu as juste envie de les voir de tes propres yeux et de les frôler de tes petits petons. Mais pourquoi ? Explications.

Belém

La ville de Belém est connue pour être la porte d’entrée d’un voyage vers l’Amazonie. On s’y arrête pour admirer la nature qui se mélange à la vie urbaine, sa cuisine fruitée et savoureuse, se confronter à la moiteur tropicale ou encore faire la connaissance des mangroves.

Perroquet Brazil Belem

debora-tingley-54716-unsplash

Le parc national Lençóis Maranhenses

Ce parc de 70 km de long est de toute beauté. Chaque année à la saison des pluies, la nature offre un paysage fabuleux : des dunes blanches de sable fin sculptées par le vent et ponctuées de lagons de couleur bleu azur à vert.

Préservé du tourisme, il est assez compliqué de s’y rendre. Mais pas impossible ! La balade se fait à bord d’un 4X4 ; moyen de locomotion le plus usité pour parcourir ses pistes interminables de sable fin. C’est le prix à payer pour se baigner dans les lagons d’eau douce, profiter du soleil couchant, aller à la rencontre des villages de pêcheurs ou prendre du bon temps dans un hamac.

roi-dimor-359630-unsplash

Jericoacoara

Tout comme le parc Lençóis Maranhenses, on se rend à Jericoacoara en 4X4. C’est d’ailleurs, avec le buggy, un des principaux moyens de transport du Nordeste. Les routes goudronnées n’ont pas encore envahi toute la région. Au début, c’est surprenant, mais au final ça a son charme !

Jeri, comme on l’appelle là-bas, est un petit village de pêcheurs entre falaises escarpées et dunes géantes. Reconnu pour ses plages, aujourd’hui, il ressemble plus à une station balnéaire, avec néanmoins encore un peu d’authenticité.

On se rend à Jericoacoara pour se baigner dans une eau à 27°C, faire une balade à buggy ou à cheval dans les dunes, observer les ânes en liberté, faire du kite-surf ou bien du skibunda (descente de dunes sur une luge mono patin).

Plage de ceara

marcos-felipe-1131176-unsplash

Enfin, ce sont toutes les informations que nous avons récoltées lors des préparatifs de notre itinéraire au Brésil.

Tu as sûrement envie d’y aller maintenant avec ces 3 photos et recherches sur les lieux-dits !

Et ben nous aussi ! Mais nous n’avons pas eu l’occasion d’y faire un saut.

Pourquoi nous n’avons pas été au Nord de Fortaleza ?

Tout simplement, car je n’ai pas réussi à réserver un billet d’avion à un prix correct sur le territoire français. Ce n’est pas faute d’avoir essayé ! J’ai même réservé 16 places dans l’avion.

Je vous explique tout ça en détail, mais en version accélérée, car j’ai beaucoup de retard. J’écris ce récit presque 5 mois après notre départ, mais je trouve que mon entêtement mérite ces quelques lignes. C’est assez drôle. Et toi internaute qui ne me connaît pas, tu découvriras un peu ma personnalité !

Nos options

Une fois notre itinéraire tracé, je fais quelques recherches sur internet pour nous amener à ces fameux sites dignes d’intérêt, en un temps record et au moindre coût.

Option 1 : le bus. Bien trop long ! Surtout que nous allons devoir faire le chemin inverse pour descendre au Sud.

Option 2 : l’avion. Pas trop envie, mais c’est la solution la plus rapide.

En consultant les différents comparateurs de vols, je trouve des prix plus qu’abordable via la compagnie Latam : 65 euros l’aller pour 2 personnes. Au top. Un coup de clic plus tard, je suis redirigée vers le site de la compagnie aérienne .br (détail de la plus haute importance). Je remplis tous les champs, heureuse comme un coq en pâte de ma trouvaille, jusqu’au paiement.

Mission impossible

Il nous faut ce satané numéro CPF. Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé. En gros, il s’agit d’un numéro fiscal pour acheter des biens sur le territoire brésilien. Si vous voulez plus de détail, c’est par ici. J’en reparlerai un autre jour, car ça aussi ça vaut le détour.

Je tente plusieurs manip’. J’ai l’impression d’avoir trouvé la solution, mais rien ne se passe. Je ne reçois même pas les e-mails de confirmation de la compagnie. Nada. Je bouillonne.

Le comble ou l’origine de cet entêtement est qu’il existe un site internet Latam en .fr, mais niveau prix, on passe du simple au double et je n’exagère pas. Je me suis retrouvé avec un tarif de 135 euros l’aller pour 2 personnes, et pour le coup, je n’étais vraiment pas d’accord.

Joker : appel à un ami

Google. J’ai même contacté une nénette sur Facebook pour obtenir son numéro CPF, qui d’ailleurs s’est avéré tellement gentille qu’elle a appeler la compagnie aérienne au Brésil, en direct du Brésil, pour m’aider. Du jamais vu !

En gros, on lui a répondu que je n’avais pas le choix que de passer par le site français. Et ben, non, je ne suis pas une vache à lait…

Si vraiment tu veux t’y rendre

Alors oui, il est possible de se rendre dans le Nordeste. C’est juste que je n’avais pas envie d’éclater notre budget dès nos premières foulées sur le sol brésilien. Pour ceux qui ne s’en rappellent plus, on prévoit de voyager plusieurs mois !

Voilà ma tête de cochon, ne nous aura pas permis de voir ces somptueux paysages. De plus, pendant les jours qui suivirent, ma boîte e-mail fut polluée de demande de paiement avant l’annulation de la transaction (l’administration est très lente au Brésil – même les sites internet).

Au final, on partira un peu plus au Sud

Finalement, on s’est dit que des paysages fabuleux, il y en avait partout sur le globe et que nous ne pourrions de toute façon pas tous les faire. Alors sur les bons conseils de Laurence, nous avons quitté Fortaleza pour nous rendre à Canoa Quebrada, et nous n’avons pas regretté notre choix.

canoa quebrada ancien village de pêcheurs

Canoa Quebrada

Comme Jeri, Canoa Quebrada est un ancien village de pêcheurs. Du haut de ses falaises de roche rouge, il surplombe l’océan atlantique et vous pouvez également y retrouver une bonne partie des activités propre à cette région du Brésil : kite-surf, parapente, balade en jangada (radeau en bois), balade dans les dunes à buggy, quad, cheval ou à dos d’âne. Les levers et couchers du soleil y sont magnifiques.

Nos activités sur place

De notre côté, nous avons profité de nos 3 jours dans le secteur pour nous balader, déguster des spécialités locales, discuter entre français

À pied dans les dunes de sable

Alors que notre hôte nous le déconseillait fortement : trop loin, trop chaud, trop fatigant, nos âmes de rebelles nous ont poussé à nous promener dans les dunes de sable, direction les lagons, sous le regard intrigué des buggies fous. Le soleil accompagnera notre retour au bercail.

Benjamin dans les dunes de Canoa Quabrada

Stéphanie dans les dunes de Canoa Quabrada

Spécialité culinaire

Comme nous sommes gourmands et que le voyage passe aussi, et surtout, par une découverte de la culture gastronomique, nous avons profité d’une soirée à Broadway, comme nomment les locaux la rue piétonne, principale du village, pour déguster un plat typique du coin : des crevettes en sauce cuite dans un ananas.

Photo : désolée, il semblerait qu’elle ait disparu – dommage collatéral – transfert de données

Nous ne finirons pas la soirée dans un bar comme tant d’autres touristes. Benjamin descendra faire la causette avec Marie-Claire, notre hôte Française, et ses amis. De mon côté, j’en ai profité, si je peux dire ainsi, pour travailler. Le voyage ne m’arrête pas !

Balade à cheval

Le lendemain, on décide de faire marcher le business local. Un ami de Marie-Claire fait des balades à cheval dans les dunes, le long de la plage. Ça fait un moment qu’on se dit qu’on devrait remonter à cheval. On profite de l’occasion.

balade cheval canoa quebrada

On fera aussi la rencontre de nos premiers voyageurs français en balade dans le monde et on parlera business (création de site internet et rédaction web). Un premier pas et une première prise de contact vers un tout nouvel avenir.

Le sport en voyage

On testera le sport en voyage et surtout la force de caractère que cela demande pour trouver la motivation nécessaire pour garder la forme.

sport en voyage nvm

Lever du soleil sur les falaises

Et un matin, on se lèvera hyper tôt pour observer le lever du soleil. Il semblerait que ça vaut le coup de mettre son réveil, même quand tu es libre de te lever à l’heure que tu veux. Ce n’est pas faux ! La preuve en photo.

lever de soleil à canoa quebrada

Notre premier crew

Ce n’est que plus tard dans la soirée que nous prendrons notre premier bus de nuit direction Natal au départ d’Aracati. Mais ça, on en reparle plus tard.

Merci encore une fois de nous avoir lu.

Nos dépenses

Des questions ou réactions ? N’oubliez pas de nous laisser un commentaire !

Vous avez aimé ? Pensez à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *